« Clos des Jacobins 
est de couleur pourpre violet 
avec un bouquet intense et complexe, 
alliant fruit et terroir de manière optimale. Notes de craies, de mûres et d’épices. 
La mise en bouche est friande, 
compacte et rafraîchissante. 
Le corps a du nerf, une belle intensité aromatique et du fruit. 
Les tannins sont compacts, puissants 
et en symbiose avec la structure. 
Cette dernière marque le ton et est prometteuse. Elle donne tout 
ce dont le vin a besoin : fraîcheur, 
puissance et persistance. »
Yves Beck


potentiel de garde : 15 ANS

.

Histoire

.

Clos des Jacobins doit son nom aux moines prêcheurs bénédictins qui furent baptisés Jacobins en référence à Saint-Jacques, saint patron du couvent parisien de l’ordre.

Les Jacobins qui vivaient en périphérie de la cité utilisaient les bâtiments de l’exploitation pour accueillir les pèlerins sur les chemins de St-Jacques de Compostel et le vignoble pour produire leur vin qui leur procurait alors l’essentiel de leurs revenus.

Situation

.

Clos des jacobins se trouve à l'entrée de la cité médiévale, au cœur des grands terroirs de Saint-Emilion. Depuis le 17e siècle, le vignoble, particulièrement homogène, est d'un seul tenant autour des chais. Les vignes sont en pied de côte, bénéficiant ainsi de l'érosion du plateau qui mêle des éboulis calcaire à l'argile. Cette situation et une exposition au sud constituent un terroir unique, précoce et généreux. L'ensemble des chais a été entièrement rénové. Les cuves en bois sont thermo-régulées.

Après avoir été élevé au rang des plus grands vins de Saint-Emilion entre 1940 et 1950, Clos des Jacobins est classé depuis les origines du classement en 1954. Aujourd'hui, il a remporté la Coupe des Grands Crus Classés de Saint-Emilion à Hong-Kong en 2006 après 2 demi-finales et suivi d’une finale en 2008.

Fiche Technique

.

Appellation : Saint-Emilion Grand Cru - Grand Cru Classé

Superficie : 8,5 hectares

Exposition : Sud

Sol : Roche calcaire, argile et éboulis calcaire

Densité de plantation : 6 500 à 8 500 pieds/ha

Age moyen des vignes : 30 ans

Pratiques Culturales : Raisonnées avec travail du sol et enherbement

Vendanges : Manuelles, en cagettes et tri optique

Elevage : 18 mois - 75% de bois neuf

Œnologue Conseil : Hubert de Bouard de Laforest.

Télécharger les fiches techniques .pdf

.

Télécharger
les commentaires de dégustation .pdf

.

Pratiques environnementales

.

Au cœur des vignobles de Magali et Thibaut Decoster, rien n’est laissé au hasard sur ces entités parcellaires conformes au Saint-Emilionnais où maisons, chais, parcelles, allées, murs et végétation jalonnent le circuit de ce vignoble classé, pour ses paysages viticoles, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

SME

La démarche environnementale est au cœur des préoccupations pour conserver et préserver cet environnement. Clos des Jacobins et Château la Commanderie sont dans le premier groupe à s’engager dans la démarche SME (Système de Management Environnemental) des vins de Bordeaux en juin 2011. Depuis, le système est en marche, il vise à limiter les impacts de l’ensemble des activités de l’entreprise sur l’environnement et il ne consiste pas uniquement à raisonner les pratiques culturales ou d’élevage mais il intègre la gestion des véhicules, des bâtiments, des déplacements du personnel, des situations d’urgence, le suivi des règlementations…

Le bon sens

A cela s’ajoute du bon sens et une disposition naturelle : l’enherbement, le travail mécanique du sol, la reconstitution d’écosystèmes naturels grâce à des haies autours des parcelles, le tri des déchets… sont autant de techniques favorables pratiquées aussi souvent que possible.

Gdon

Enfin, Les vignobles Magali et Thibaut Decoster sont engagés collectivement dans une démarche de limitation des pollutions, de préservation de la biodiversité et de réduction de l'exposition aux produits phytopharmaceutiques encouragée par le Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles (GDON) du Libournais. Cet organisme développe une méthode innovante et collective de surveillance biologique du territoire. Il expérimente un observatoire permettant de détecter et de mieux prévoir les risques liés aux organismes nuisibles en viticulture, afin de limiter le recours aux produits phytosanitaires.